Actrice et metteur en scène.

Christèle GUÉRY

Comédienne et metteur en scène.


Son credo : s’émouvoir de tout et de rien, rire et partager, la vie quoi.
Mon plus grand plaisir : voyager dans tous les genres théâtraux et répertoire, sans étiquette ni jugement préconçu de ce que doit être le Théâtre et surtout se laisser aller dans une proposition.
J'aime travailler avec les comédiens, sur leurs doutes et leurs fragilités. J'aime ce partage insensé qui consiste à livrer des choses de soi-même tout en se cachant derrière un personnage...

Christèle Guéry est née à Lyon en 1969.

Elle monte sur scène pour la première fois à l’âge de 16 ans avec le théâtre-équipe de Nantes.

On la retrouve sur les planches en 1992 et 1993, à l’université : elle joue des créations collectives en langue anglaise.

Après avoir suivi une formation théâtrale (Méthode Stanislavski), elle débute sa carrière professionnelle en 1998 au théâtre du Sphinx à Nantes.

Elle y interprète une dizaine de vaudevilles (Feydeau, Labiche, Courteline…) des dramatiques, des comédies, de l’absurde (Eugène Ionesco, Roland Dubillard),du théâtre chanté et dansé avec le chorégraphe Josias Torres Galindo et Georges Fisher en tant que répétiteur chant, des «seule en scène » dans des mises en scène de Patrice Fourreau.

Pendant 8 ans , elle tourne dans l’Ouest pour une compagnie de Toulouse, Pois de Senteur, pour des spectacles de Marionnettes jeune public.

Elle joue aussi au cinéma dans 15 août de P. Alessandrin avec R.Berry,C. Berling, JP Darroussin

Demoiselle d’honneur de Claude Chabrol,avec Benoît Magimel, Laura Smet, Aurore Clément ; dans des téléfilms (Maldonne de Patrice Martinet avec Corinne Touzet) et dans de nombreux courts métrages et téléfilms.

Elle prête sa voix pour des supports vidéos, publicitaires ou culturels (musées).

Elle tourne également au Festival d’Avignon(off) à huit reprises.

Elle joue dans Didascalies d’Israël Horovitz (1998- 2001), L’Amant d’Harold Pinter (2001-2005),Vive la libre entreprise ! de Guy Foissy (2001) et Jeux de planches de Jean-Paul Alègre (2002), deux créations éditées à l’Avant-Scène Théâtre.

Elle joue dans des seule en scène : la vie n’est pas un long Fleuve Tranquille (création) ou Elle(s) de G. Levoyer (AVIGNON 2017).

Elle se forme ensuite à la mise en scène et monte Voisinage de J. Larriaga, La Marelle et Stand de tir d’Israël Horovitz, Des jours entiers des Nuits entières de X. Durringer, Les Diablogues de R. Dubillard, Les 5 dits du clown au Prince de JP Alègre, N’te promène donc pas toute nue de G. Feydeau, le Jeu de l’Amour et du Hasard de Marivaux.

Elle s’initie aussi au jeu grotesque, à la tragi-comédie et au pantomime dans 3 spectacles mis en Scène par Alexis Djakeli : Opus 13 d’après Dom Juan et Tartuffe et Et pourtant les Larmes …(création) et Carrousel Théâtral (2015). En 2013, elle mettra en scène Doux Ring une création originale autour de Georges Feydeau et Alfred de Musset avec la Cie spoutnik et en 2016 « On s’embrasse quand même » une comédie de la Cie Détour Né.